Flora au plat pays

La vie, les voyages et moi : les humeurs d'une serial voyageuse

4 jours à Pékin : entre visites et gastronomie

11 Commentaires

Je pensais faire des vacances sans blog mais je suis déjà complètement déconnecté grâce à la censure dans mon doux pays d’accueil, alors quand on a décidé d’accorder une journée de repos à nos pieds fatigués, mes mains ont commencé à me démanger. Tu m’excuseras j’écris cet article sur mon téléphone.

Nous avons pu visiter Pékin grâce à une connection d’avion qu’on a pu prolonger à 4 jours sans frais. Si je devais résumer notre court séjour à Pékin, je dirais qu’on a beaucoup marché et très bien mangé 🙂

Jour 1 : décalage horaire, temple des lamas et bière dans le Soho

Nous avons atterri à Pékin lundi matin à 6h heure locale (minuit heure de Paris) après 10h de vol et à peine une à deux heures de sommeil. Avant je dormais bien en avion mais je n’y arrive plus et forcément l’horaire du vol n’as pas aidé.

Nous avons choisis un petit hôtel dans le quartier de Dongzhimen qui a l’avantage d’être desservi par le train de l’aéroport et dont la gare routière sert de départ pour les bus en direction de la grande muraille.

Nous sommes arrivés à l’hôtel à 8h du matin et ils ont bien voulu nous donner une chambre directement (lundi matin hors saison c’est plus facile). Nous avons alors pu appliquer notre technique de décalage favorite que je vous livre dans mon immense bonté : faire une demi-nuit. Il était donc 2h du matin chez nous et on tombait de sommeil, il faut arriver à dormir assez pour tenir debout mais pas trop pour être fatigué pour la nuit locale. Pour nous la solution c’etait 4h de sommeil, mais on est des marmottes !

Après une très  courte nuit et un bon repas à base de bouchée vapeurs pour reprendre des forces, nous sommes partis à la découverte de la ville en commençant par le monument le plus proche de notre hôtel, le temples des Lamas. Ce temple est toujours un lieu de prière et de recueillement pour les bouddhistes tibétains et il est très beau et très bien entretenu. L’élément le plus impressionnant de ce temple est un bouddha taillé dans un arbre de 26m de hauteur dont je n’ai malheureusement aucune photo potable.

20161017_163503

Après cette visite culturelle, nous sommes allés découvrir Soho un grand quartier moderne jonché des plus grandes enseignes de shopping internationales, où on a trouvé un super bar proposant des bières locales que nous avons dégusté en compagnie d’anciens amis qui ont élu domicile à Pékin. Si ça t’intéresse, la bière chinoise des petites brasseries ressemble beaucoup à ce qui se fait aux États Unis, essentiellement des IPA (Indian Pale Ale).

img-20161021-wa0000

Jour 2 : Place Tian’anmen, la cité interdite, parc de Beihai, les Hutong et une fondue chinoise

La cité interdite qui a été la demeure des empereurs chinois pendant des générations est un « must see » à Pékin mais on a intérêt à oublier son agoraphobie à la maison. La place Tian’anmen juste en face est sensée être la plus grande place publique au monde mais elle est tellement noire de monde que c’est difficile d’en évaluer la taille.

20161018_131841img-20161021-wa0002

En sortant de la cité et ses foules de touristes (et les bagarres pour prendre une photo), nous sommes allés prendre l’air dans le parc de Beihai, un charmant parc autour de ses lacs très peu fréquenté. On a fini notre journée par une petite balade dans les hutong (quartier traditionnel aux petites maisons et ruelles étroites) et un apéros sur le toit du « Peking youth hostel ».

Après cette journée bien chargée, nous avons opté pour une succulente fondue chinoise au « Beijing haidilao hot pot » qui nous a beaucoup plu. On choisit 2 bouillons (champignons et sichuanais piquant pour nous), de bonnes choses à cuire (viandes,toffu, boulettes, legumes, féculents, …) et une gentille serveuse vient nous aider à cuire tout ça. C’était bon et amusant.

20161018_203224

Jour 3 : La grande muraille et le canard laqué

Aaah la grande muraille !  C’est un peu La raison pour la quelle on a prolongé notre connection à Pékin !  Nous avons choisis de visiter la portion de Mutianyu pour éviter les foules touristiques de Badaling (la partie la plus proche de Pékin) tout en gardant une facilité d’accès. On peut y aller en transport en commun, on doit juste apprendre le nom de l’arrêt où on doit sortir en chinois ☺

Le site propose un service de télésiège qui déposent directement sur le mûr pour gagner une petite heure d’ascension. Si on veut moins marcher, il y a même des télécabines pour arriver à un bon point de vue sans effort. Nous avons choisis une montée en télésiège et une descente en toboggan pour les grands enfants que nous sommes 😊

La balade sur la muraille est un peu physique avec de jolies montées et des marches de tailles aléatoires mais le paysage est tellement magnifique qu’on en a envie d’aller le plus loin possible.

Et comme tout effort mérite réconfort, nous nous sommes offerts un dîner classe dans un grand restaurant de canard laqué, la grande spécialité locale, au « Dadong rost duck ». J’avais déjà mangé du canard laqué mais rien qui arrive à la cheville de celui là ! Une peau tellement croustillante que même la difficile que je suis la dévore,  et une viande tellement tendre… Le tout accompagné d’un cabernet chinois franchement pas mauvais du tout. Rien que d’y repenser  me donne faim !

Jour 4 : Le palais d’été et le départ

Le dernier jour je n’avais envie de rien faire. Mes jambes à qui j’avais fait faire plus de 30 mille pas par jour me le faisait payer cher mais mon mari a insisté pour aller voir le palais d’été. Je n’ai fait que râler et je n’ai pas vraiment profiter de cette visite même si le cadre était très sympa. On peut dire que les empereurs chinois savaient se faire plaisir quand on voit la beauté et l’étendue du parc du palais.

20161020_120855

Cette courte visite a clôturé notre séjour à Pékin et je pense que j’ai beaucoup aimé cette ville, bien plus que je ne le pensais possible. J’imaginais une mégalopole sans âme mais Pékin a su me surprendre avec ces quartiers animés et de plus en plus charmants. Moi qui n’aime pas la cuisine chinoise en Europe, j’ai découvert un patrimoine culinaire qui a ravi mes papilles. Après, vu le monde qu’il y a et la mauvaise qualité de l’air, 4 jours m’ont semblé assez.

Publicités

11 réflexions sur “4 jours à Pékin : entre visites et gastronomie

  1. En effet, ça a l’air chouette!

  2. Oh ! Ca a l’air sympa et gourmand 😉 Bonne continuité dans votre séjour !

  3. C’est beaaaau ! Et malgré les inconvénients de ce pays si particulier, je pense que le dépaysement total vous mettra des souvenirs dans la tête pour longtemps encore 🙂

  4. 4 jours c’est assez effectivement c’est dommage que vous ne soyez pas passé par le Jinshan Park plutôt que Beihai pour voir toute la cité interdite en panoramique !

    • Tu as raison, mais à la sortie de la cité on en pouvait plus des mouvements de foules et on avait besoin d’un peu de calme. ça a été la seule motivation pour le choix du parc 😊
      Merci pour ton commentaire et bienvenue !

  5. Wawwww! 🙂
    La Chine, ça fait rêver!
    Pas mal pour un article rédigé depuis ton portable!;-)
    XXX

    • Merci c’est gentil ! Je ne suis pas trop satisfaite et je ne risque pas de recommencer… Ça m’a pris des heures entre les corrections automatiques foireuses et la mise en page des photos. Ça m’a fait poussé quelques cheveux gris 😉

  6. Pingback: À la découverte du Sichuan – Flora au plat pays

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s