Flora au plat pays

La vie, les voyages et moi : les humeurs d'une serial voyageuse

Dire au revoir au bébé couette

33 Commentaires

Au départ j’avais mis comme titre « le jour où j’ai failli tuer ma gynéco » mais je ne voudrais pas t’effrayer chère lectrice alors on va rester civiliser. Mais il faut quand même que je te raconte la petite histoire de ma gynéco.

C’est l’histoire d’une gentille petite gynéco de mon quartier que j’aimais bien mais qui était trop cher (65 € la visite remboursée 15 € par ma mutuelle). Ce prix ne me dérangeait pas quand je la voyais une fois par an mais quand j’ai dû aller la voir tous les mois minimum, c’est devenu plus lourd pour le portefeuille. J’ai donc décider de continuer à la voir mais à l’hôpital où ses honoraires sont divisés quasi par trois. Il a bien sûr fallu attendre 2 mois avant la date du rendez-vous, mais pour économiser 40€ par séance c’est acceptable non ?

Le jour venu à l’hôpital, j’ai découvert une toute autre gynéco, froide, négligente et tout sauf serviable. Au bout de quelques séances, elle a commencé à refuser de me communiquer les résultats par téléphone en exigeant que je reprenne un rendez-vous à chaque fois  (tu te rappelles du temps d’attente ?). Une fois j’ai même pris le fameux rendez-vous juste pour m’entendre dire qu’elle n’avait en fait pas reçu les résultats…

C’est donc complètement remontée et bien décidée à lui dire tout le mal que je pensais d’elle et à changer de gynéco que j’ai été la voir pour la dernière fois. Ce jour là j’y allais pour les résultats du deuxième spermogramme de mon mari (si tu as raté le début de l’histoire c’est par ici). Comme la fois d’avant elle n’avait apparemment pas reçu les résultats mais j’avais prévu le coup et je lui est donné le numéro du laboratoire à appeler. Elle a passé 2 min au téléphone puis elle s’est retournée et m’a annoncée le plus naturellement du monde :  » le cas de votre mari est pathologique, il faut vous diriger vers la  PMA pour vous faire aider. Bonne chance. Au revoir  »

 

Comme ça ! Que ce qu’il a exactement ?  Je n’en sais rien . Quelles sont les chances que ça marche ? Rien. Tout ce qu’elle a dit c’est qu’on avait très peu de chance d’y arriver naturellement . Je suis sortie de la visite hébétée en me disant que j’avais au moins la solution à un problème : j’allais avoir un nouveau gynéco.

La chance dans mon malheur est que ma gynéco de PMA est juste géniale ! Elle a pris le temps de m’expliquer pourquoi j’étais là. Elle m’a  dit que baser sur le premier spermogramme de mon mari on aurait pu s’en sortir avec une insémination artificielle mais que le deuxième est vraiment très mauvais et que s’il se confirme ce sera FIV directement. Selon elle, tomber enceinte naturellement était peu probable aussi. Elle a prescrit un 3ème spermogramme à Monsieur avec congélation au cas où et elle m’a envoyée faire quelques tests pour préparer le processus (réserve ovarienne et compagnie).

Et c’est là que mon optimisme me joue des tours ! Là où beaucoup aurait attendu que la super gynéco fasse son boulot, moi je me suis dit que je n’avais plus que quelques mois pour avoir un bébé couette. Ça tombait bien en plus on allait partir en vacances, difficile de trouver un moment plus propice 🙂

Peu importe cette histoire de probabilité, ça a marché une fois ça peut marcher encore. Nous avons décidé de tenter le tout pour le tout et d’utiliser le clomid prescrit par mon ex-gynéco pour booster mon ovulation. Inutile de te dire que ça n’a pas marché et que tout ce que j’ai gagné c’est des effets secondaires super sexy du clomid comme des bouffés de chaleur et des règles tellement douloureuses que j’ai dû m’absenter du travail… Merci l’optimisme (ou le dénis je ne suis pas sûre).

Au moment où j’écris ces lignes, notre dernier espoir  de bébé couette/vacance est derrière nous et je me fais à l’idée de devoir concevoir nos enfants en présence d’une tripotée d’inconnus en blouses blanches. Ce n’est pas vraiment comme ça que j’imaginais l’histoire mais je ne m’en fais pas, il y a encore pas mal d’options envisageables et ce qui compte c’est d’avoir nos beaux bébés métis à la fin. En plus le suivi médical en PMA et la présélection des spermatozoides de compét réduisent les risques de fausse couche et ça me rassure.

Nous ne savons pas ce que nous réserve l’avenir, ni même à quelle sauce on va être mangés, mais nous sommes prêts à  affronter ce parcours avec ma super gygy. On devra sans doute attendre un peu plus de temps avant d’annoncer à nos enfants que leur vie a commencé par une masturbation, mais je suis sûre qu’ils s’en remettront.

Publicités

33 réflexions sur “Dire au revoir au bébé couette

  1. Mince, désole pour vous 😦
    Curieusement, je trouve ton article très léger mais il est vrai que tu dit toi même que tu es une éternelle optimiste 🙂
    Bon et sinon, l’avantage, c’est que tu peux arrêter définitivement la contraception, non? !
    J’espère que votre parcours ne sera pas trop long.
    Et sais on jamais, un bébé couette peut peut être se glisser entre deux 🙂

    • Je suis triste de ne pas avoir réussi naturellement mais c’est vrai que je prends la PMA comme une opportunité, un coup de main pour accélérer les choses. Tant qu’il y a des solutions, il y a de l’espoir 😊
      Pour la contraception je ne risque pas d’en reprendre avant d’avoir fini ma fratrie. Après il ne faut pas tenter le diable 😉

  2. Oui tout pareil. Quelle taigne cette gyneco. Bon courage

    • Merci ! Si je n’avais pas connu cette gynéco avant j’aurais pensé qu’elle était incompétente. Au fond j’espère qu’elle faisait ça juste pour me faire comprendre que c’est mieux de la voir en privé et de payer un bras et qu’elle ne fait pas ça à toutes ses patientes de l’hôpital.

  3. Je suis vraiment désolée d’apprendre que vous allez devoir passer par la PMA, j’avais encore beaucoup d’espoir pour toi et j’attendais à tout moment une autre nouvelle… 😦 D’un autre côté, je connais personnellement ou de loin tellement de parcours PMA réussis que je reste très optimiste pour tous les deux : vous les aurez bientôt, ces petit métisses tant attendus ! Et ils auront déjà une flopée de marraines pour veiller sur eux de loin, tes copines blogueuses 🙂 . Plein de bises encourageantes pour tous les deux…

    • Merci 😘 Tu as failli m’arracher une petite larme. J’y crois à fond aussi et je compte sur vous quelque soit l’issue.
      J’ai bien noté la proposition de charlotte aussi, tu sais comment me motiver ! 😊

  4. La dernière petite phrase m’a fait sourire, malgré tout 🙂

    Je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle page de votre histoire. C’est peut-être parce que je ne suis pas allée chercher bien loin (mes connaissances ou les chroniqueuses de DMT), mais je ne connais que des histoires de PMA heureuses, qui se terminent par un, voire plusieurs beaux bébés. Alors je me dis que c’est sans doute un mal pour un bien, de prendre les choses en main (dans tous les sens du terme) et de laisser les professionnels vous aider. Et moi j’espère très vite recevoir ta candidature pour les chroniqueuses de DMT (pour cette session de décembre, ça risque d’être un peu court, mais on se donne rendez-vous pour la prochaine ?) 😉

    P.S : Je me rends compte que j’ai dit peu ou prou la même chose de Franfran… pourtant promis, j’ai pas copié !

    • Hi hi bien placé ta prise en main 😉
      Ce n’est pas grave de dire la même chose parce que je crois que c’est exactement ce que j’avais besoin d’entendre 😘 Merci les copines.
      Je prends rdv pour la prochaine session alors !

  5. Je suis désolée de lire que vous deviez passer par la PMA. Je trouve le ton de ton texte léger, donc tu sembles le vivre bien.
    Alors je vous souhaite de beaux petits métis !!!

  6. Jolie Flora, j’ai lu ton article hier et je n’ai pas voulu commenter tout de suite. Car il m’a rendu très triste. J’en avais les larmes aux yeux pour toi et pour ton chéri. Mais cette tristesse, elle ne m’appartenait pas vraiment. Alors j’ai attendu, pour pouvoir laisser un commentaire plus constructif. Mais cela est difficile… Je suis triste et fâchée pour vous.
    Fâchée que cette gynécologue vous ait maltraités de la sorte. Fâchée qu’elle ait osé piétiner vos rêves et votre optimisme d’une phrase froide assénée dans un bureau moche d’hopital (là, je fais peut-être un peu d’extrapolation, si ça se met ce bureau était très beau), sans la psychologie la plus élémentaire.
    Fâchée contre la vie qui, parfois, a quand-même un côté un peu amer. ET triste aussi, triste que vous ayez dû laisser de côté votre envie d’un bébé couette. Que votre optimisme n’ait pas été assez fort contre les affres de la nature.
    Mais en même temps, je suis heureuse et optimiste.
    Heureuse car, aujourd’hui, en 2016, un mauvais spermogramme ne signifie pas un « non » à vie à toute possibilité d’avoir des enfants de vous. Heureuse car malgré tout ça, vous avez encore envie de faire des petits métis ensemble. Optimiste parce que, mince, ça va en faire de beaux enfants ce joli mélange de vous deux!
    Alors, je vous souhaite plein de bons moments, malgré tout. Je vous souhaite un succès, très vite. Et puis beaucoup de rires, d’optimisme et d’autodérision pour faire face à ce plus difficile parcours. Et surtout, surtout, je vous souhaite plein d’amour : l’un pour l’autre, et des autres pour vous!
    Je t’embrasse.

    • Oh lala ma chère Charlotte, tu me fais pleurer de bon matin ! Merci beaucoup pour ces gentils mots ❤
      La vie est ce qu'elle est, aigre-douce. Et on apprend à composer avec. Et dans notre cas, même si elle nous ferme une porte, elle nous en ouvre plein d'autres. Alors il ne faut pas être triste, tout vient à point à qui sait attendre 🙂
      Et tu as raison le bureau de l’hôpital était minuscule et moche.

  7. Coucou Flora,

    Ton article est très touchant … Je trouve parfois la vie si injuste envers des personnes comme toi qui demande qu’un petit être et dont le parcours nécessite un accompagnement médical (lourd ou pas). Déjà que ce n’est pas simple d’aller voir une gynéco pour ça alors si elle vous reçoit comme ça : sympa. Il n’y en a peu qui ont ce tact pour transmettre une information capitale et déterminante pour la suite.

    Je vous souhaite de connaître cette joie d’être parents, et bravo pour ton optimiste et ton regain d’énergie face à la PMA. C’est toujours mieux d’aborder les évènements ainsi ne sachant pas réellement combien de temps cela va prendre … Je croise les doigts pour vous ma chère Flora et espère une bonne nouvelle bientôt 🙂

    Bien à toi

    • Merci ma chère ! Ne pas se laisser abattre la vie m’a bien apprise ça, alors je l’utilise contre elle 🙂
      Tôt ou tard (j’espère tôt) on y arrivera j’en suis persuadée.

  8. Ton article m’a beaucoup émue et touchée. Je ne peux qu’imaginer à quel point il peut être difficile pour vous de faire ce deuil. Maintenant l’important c’est d’avoir l’avenir et pleins de possibilités et j’espère vraiment que 2017 vous apportera ce grand bonheur. Tu as tout mon soutien bien évidemment donc n’hésite pas en cas de mou à te reposer sur moi et sur nous 😊

    • Merci 🙂 C’est vraiment une grande chance de vous avoir toutes ! Je crois que l’ouverture de ce blog m’aura économiser quelques séances chez le psy 😉
      J’espère que 2017 te donnera raison et je vais blinder toutes mes listes de noël et st Nicolas en ce sens !

  9. Oh la la, ma Flora ! Encore une fois, tu me bluffes par ton optimisme et ta confiance en l’avenir. Et j’avoue que ta dernière phrase m’a franchement fait rigoler (et m’a permis de sécher les larmichettes).

    Tu m’en avais déjà parlé, de cette gynéco suicidaire, mais je pensais pas qu’elle était grave à ce point-là ! Il y a vraiment des gens sans coeur, on dirait…. Et je suis d’autant plus soulagée que tu aies rencontré Super Gygy dès le début de ce parcours outside the couette. Je pense qu’être bien entourés et guidés par un corps médical humain et à l’écoute est essentiel, et ça me rassure pour vous, que vous ayez trouvé cette perle.

    Comme les copinautes, forcément, je reste hyper positive pour vous, en voyant le bonheur de tous ces couples PMistes qui ont la joie d’être parents. Et j’insiste à nouveau pour te dire qu’on est là, nous toutes, pour te suivre, vivre les moments d’espoir et les autres avec toi, pour te soutenir et t’épauler dans les mois qui viennent.
    Et comme le dit si bien Fran-Fran, il est attendu au tournant, ce petit métis, avec toutes ces tatanautes qui vont lui tomber dessus dès qu’il va pointer le bout de son nez ! 😉

  10. D’abord : outrée, contre cette gynéco qui décide d’être odieuse à l’hôpital alors qu’elle est super en ville. Comme tu dis, j’espère qu’elle ne fait pas ça à tout le monde, mais ça me rend furax contre elle et tous ceux qui jouent le même jeu, comme si bosser dans le public était la corvée de la médecine (se permet de dire la fille de praticien hospitalier). C’est une honte de t’annoncer une telle nouvelle aussi sèchement Heureusement que vous avez à présent quelqu’un de compétent et empathique.
    Ensuite : désolée, d’avoir la confirmation de ce que tu annonçais la dernière fois, étant moi-même en essai infructueux pour le moment je ne peux qu’imaginer la déception, la colère et le sentiment d’injustice…
    Enfin : confiante, parce que comme le disent les autres, en 2016 il semblerait que les histoire de PMA finissent bien (en généraaaaaal), parce que vous êtes bien accompagnés, parce que tu gardes le moral et l’espoir.
    Je vous souhaite plein de courage pour ce parcours un peu escarpé, autant de patience que nécessaire pour tenir jusqu’à la bonne nouvelle, et surtout la plus jolie des réussites dans vos bras très bientôt !

    • C’est tout à fait ça qui m’énerve aussi c’est pour ça que je disais que j’espère que c’était une « stratégie » pour me faire revenir chez elle et que ce n’est pas sa façon de faire parce que ça la rendrait plus odieuse.
      Après la colère et l’injustice il y a aussi le soulagement de savoir qu’il y a bel et bien un problème qui fait que ça ne marche, et qu’il y a des solutions pour le dit problème. C’est un peu le Yoyo de l’émotion mais à mon avis je vais devoir m’y habituer.
      Je vous souhaite en tout cas un parcours moins tumultueux et un heureux dénouement très vite. On se donne rdv pour la prochaine promotion des chroniqueuses DMT !

  11. Merci les filles, du fond du coeur ❤ ❤ ❤
    J'ai les yeux qui fuient, mon petit coeur déborde d'amour.

  12. Etant moi-même issue d’une FIV, ta dernière phrase m’a fait tout drôle parce que je n’avais jamais envisagé ça comme ça lol. Mes parents nous l’ont dit à mon frère et à moi alors que je devais avoir environ 20 ans (16 ans pour mon frère) alors tu as encore un peu de temps pour te préparer à l’annonce ^^
    Je te souhaite plein de courage pour cette aventure, en espérant une bonne nouvelle rapidement. Ton optimisme me fait penser au livre Changer d’altitude de Bertrand Piccard que je suis en train de lire. Il explique que quand on ne peut rien faire pour changer une situation, on ne peut qu’aller dans son sens et en sortir ce qu’il y a de mieux. C’est tout à fait ton attitude alors je suis sûre que vous allez passer cette étape avec succès !

    • Mouahaha 😅
      Plus sérieusement, désolée de t’imposer ma vision tordue de la chose.
      Merci pour tes souhaits et encouragements. Je ne suis pas aussi detachée que j’en ai l’air sur le papier mais tu as raison, à quoi bon se tracasser quand ça ne change rien à l’équation ?!

  13. Je suis désolée Flora… mais la bonne nouvelle c’est que vous êtes entre de bonnes mains, même si je comprends que tu aurais préféré un bébé couette. ..
    Tu nous tiendras au courant ?
    On est avec toi♡

  14. Bon je voulais prendre mon temps pour trouver les mots justes… mais là ça fait 2 semaines et je sais toujours pas quoi te dire. Dès que j’ai vu le titre de ton article, mon petit coeur s’est serré tout plein pour vous deux. Je croise très fort les doigts, les orteils et tout ce qu’il faut pour qu’un petit bout vienne faire son nid bien vite !!! Il y a tellement de couples en PMA de nos jours (si je fais une stat dans nos familles, amis et connaissances, on est à 50-50 quand même), je commence à avoir l’impression d’une norme comme ça…
    Bon et ta dernière phrase m’a quand même arraché un rire hihi 🙂 J’avais jamais vu ça comme ça !

    • Ils sont très bien tes mots 😘
      Oui ce n’est plus vraiment une exception d’être en PMA de nos jours, et c’est rassurant de savoir qu’on est pas seuls là dedans et que des happy ending il y en a tous les jours !
      Tant mieux si ma petite blague a bien marché, c’était exactement pour détendre l’atmosphère 😊

      • Pour le moment, je ne connais aucune PMA qui ait échoué, en tout cas. Et c’est vrai que ça a un petit côté rassurant, malgré l’attente insupportable que ça doit représenter… Bref, je compte sur vous ! 😀

  15. Pingback: Doit-on planifier une grossesse ? | Neuves-mois

  16. Pingback: Le temps du bilan – Flora au plat pays

  17. Je découvre cet article… Je ne comprends pas comment j’ai pu le laisser filer. Je pense bien à vous et je sais combien ces moments sont difficiles… Je t’embrasse fort.

    • Vaut mieux tard que jamais 🙂
      Merci ma belle, je pense à vous aussi et je suis convaincue qu’on y arrivera par la porte ou par la fenêtre comme on dit…
      Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s