Flora au plat pays

La vie, les voyages et moi : les humeurs d'une serial voyageuse

Croire ou ne pas croire ?

21 Commentaires

C’est l’histoire d’une scientifique convaincue qui croyait en Dieu.

Pour beaucoup de mes collègues, la physique tel qu’on la connait aujourd’hui est la preuve même de l’inexistence de Dieu. Le big-bang, l’existence ou non des univers parallèles, la reconnaissance de la terre comme une exoplanète parmi tant d’autres et non comme une merveille de la création… Et même si je suis d’accord qu’il est difficile de plonger dans la complexité de l’univers et de croire qu’il a été crée à partir de rien en 7 jours, pour moi croire en la bible et croire en Dieu sont deux choses différentes.

La bible je la connais bien, je l’ai lu de la genèse à l’apocalypse au moins 2 fois. Je connais les points de désaccords entre les protestants et les catholiques par coeur, parce que je suis tombée dedans quand j’étais petite. Mais c’est vrai que la plupart de ces histoires sont devenues à mes yeux juste des histoires. Une interprétation humaine des réalités bien au delà de notre compréhension. L’histoire nous a aussi appris que vouloir prendre la bible (ou autres écrits religieux) à la lettre a tendance à conduire l’homme à sa perte. La religion c’est certain je n’y crois plus.

Je suis née dans une famille mixte religieusement parlant, avec un père protestant fils de pasteur et une mère catholique d’une famille très pratiquante. Ma famille maternelle n’a même pas assisté au mariage de mes parents parce qu’il était célébré dans un temple protestant. J’ai donc naturellement grandi en me demandant ou se trouvait la vérité là dedans. J’ai navigué de l’un à l’autre pendant ma jeunesse profitant au passage de doubles fêtes de baptêmes et compagnies, et au moment de ma préparation à la communion je me suis rendue compte que j’étais incapable de choisir un camp, alors j’ai tout arrêté et je suis allée voir ailleurs.

Je suis allée voir du coté des adventistes, des évangélistes, et je suis même devenue musulmane quelques heures sur un malentendu. Vois tu, je pensais qu’on pouvait aller assister à une prière musulmane juste pour voir comme on peut aller à la messe en touriste. Sauf que l’Imam lui a vu en moi une nouvelle adhérente, et je n’ai pas osé le contredire du haut de mes 12 ans. Du coup je suis sortie de cette prière convertie musulmane avec un nouveau prénom et tout et tout, mais ça c’est arrêté là. Avec les voyages j’ai même ouvert ma réflexion au bouddhisme, hindouisme…

J’ai vu beaucoup des choses, j’ai entendu beaucoup de théories, et ce que j’en garde à la fin est une vague idée de business sur le dos des croyants. Un peu la compétition à qui vend le plus de rêve. J’ai vu des responsables d’église réclamer la dîme bien plus qu’ils ne parlaient de Dieu, et j’en ai aussi entendu des vertes et des pas mûres. Malgré tout j’ai toujours aimé les valeurs derrière. L’esprit de partage, l’entraide, l’envie de donner un sens à sa vie et surtout le besoin de se contraindre pour devenir une meilleure personne. J’aimais cette sensation de paix intérieur à la sortie de la messe, mais à un moment je me suis rendue compte que je n’y croyais vraiment plus. Alors j’ai arrêté d’y aller.

Pour notre mariage ça me tenait à coeur de le faire devant Dieu mais j’ai mis un point d’honneur à le rendre le plus multi-religion possible.

Malgré ma rupture avec l’église et la religion en général, je crois toujours en Dieu. Pas le Dieu de la bible, du Coran ou autres, mais juste un Dieu. Une puissance supérieure qui veille sur nous.

En fait pour être exacte, je choisis de croire en un Dieu juste parce que ça me simplifie la vie, et que j’ai l’impression que ça me donne envie d’être une meilleure version de moi même. Pour moi croire en Dieu c’est reconnaître qu’il y a plus grand que nous, que l’homme n’est en fait pas grand chose. C’est aussi croire que ma vie a un sens sur terre, un peu comme une mission à accomplir. Ça me donne envie de vouloir faire au mieux, pas pour ne pas finir en enfer, mais pour donner un sens à ma vie.

J’ai aussi envie de croire en Dieu quand je m’embarque dans des projets qui dépassent ma force et ma bonne volonté, comme une roue de secours en cas de pépins. En fait j’ai juste envie de croire en Dieu parce que ça me simplifie la vie et que ça me rend service et cela peut importe qu’il existe ou pas.

Alors quand on me demande pourquoi croire en Dieu, je réponds bêtement : « et pourquoi pas ? « 

 

Publicités

21 réflexions sur “Croire ou ne pas croire ?

  1. Je n’ai pas du tout en tête que croire en Dieu soit aberrant pour un scientifique… En général, je trouve même que ceux qui croient et adhèrent à la science (pas les « scientifiques » qui cherchent l’arche de Noé) ont une approche qui me plait, car elle est pleine de leur émerveillement du monde et épurée du dogme, qui est pour moi un mélange de fanfreluches et d’immixtion dans ce qui ne regarde pas la religion.
    Personnellement, l’apport religieux familial m’a encouragée à une croyance sans affiliation : mon père est un déçu du catholicisme (il a envisagé le séminaire étant jeune, puis il est tombé amoureux, puis il a traversé des épreuves de vie qui l’ont éloigné de la pratique), ma mère a toujours eu une pratique spirituelle très forte mais elle a cherché à beaucoup d’endroits avant de trouver ce qui lui convenait.
    Je n’ai jamais cru « en Dieu » ou à « la vie après la mort », mais lorsque j’ai été confrontée au deuil, j’ai découvert que j’avais aussi besoin de « prier » (je dis plutôt comme ma mère bouddhiste : « faire des souhaits ») pour me dire que la personne était en paix, qu’elle veillait sur nous, et aussi pour demander la protection pour les vivants.
    En y réfléchissant, je crois que je prie plutôt le Destin, la Providence. Non pas que les choses soient écrites, je crois fort au libre-arbitre au sens religieux, mais j’ai envie de croire que nos vies tendent vers le bien, que les épreuves qu’on rencontre nous mènent vers le mieux même s’il y a des détours, et c’est cette attraction vers le bon que j’invoque. (En gros, je prie un gros aimant pour qu’il tire chacun vers le bonheur et la paix). C’est ma façon à moi d’être spirituelle, sans rituel, sans lieu de culte, juste en tendant mon coeur et mon espoir vers ces bonnes intentions.
    Tu me diras, mais j’ai l’impression que sur le fond, c’est assez proche de toi, sauf que je ne lui donne pas le même nom. Pour moi, ce qui est plus grand qu’un homme, c’est l’humanité, et plus grand que l’humanité, c’est la Vie (de la planète vivante à la vie dans le grain de pollen) et la Conscience, qui donnent du sens dans cet univers qui roule sans s’occuper de nous dans la beauté des lois de la physique, justement.

    • Sur le fond je pense que nos approches sont similaires oui. On met juste des noms et des mots différents (et tu l’expliques beaucoup mieux 🙂 ). C’est ça la beauté de s’affranchir de la religion ! On se rend vite compte que les chemins s’entrecroisent à souhait, peut importe nos inspirations personnelles.

  2. J’aime vraiment beaucoup ton article et je partage ta vision des choses concernant les religions.
    Comme Ans Maëlle, je crois plutôt au destin mais pas au destin ou tout est écrit. Je pense vraiment qu’il y a une force supérieur qui nous anime et le science est loin d’avoir découvert tous les mystères. Mais je crois profondément en la vie et de toutes les belles choses qu’elle nous apporte mais si souvent, nous ne savons pas les savourer et nous focalisons sur ce qui ne va pas.

    • Merci 🙂 Je suis d’accord avec toi, la vie est ce que nous avons de plus précieux 😉
      Je pense que je crois à ce destin là aussi mais j’aime aussi l’idée qu’on puisse l’influencer un peu. Je pense aussi qu’on est loin d’avoir fini de s’émerveiller sur la complexité de notre univers et qu’on a encore beaucoup à apprendre.

  3. Moi, j’ai le sentiment que les scientifiques se sont beaucoup rapprochés de la spiritualité ces dernière années et que le clivage dieu et la science est entrain de s’estomper peu à peu. je pense à la physique quantique, aux études scientifiques qui sont menées sur la méditation, sur la vie après la mort etc. Bon, je ne suis pas dans ce milieu et peut-etre qu’il y a encore du chemin à faire… En tout cas pour moi quand je vois un physicien, j’ai souvent l’impression de voir un croyant… Peut-Être pas en Dieu, au sens basique mais en une force, une énergie qui nous dépasse, que nous ne comprenons pas mais que parfois nous ressentons.
    j’ai eu une éducation très athée et pourtant en entrant dans ma vie d’adulte, j’ai ressenti le besoin de me relier à une spiritualité, à une sorte de dieu intérieur parce que sinon, je ne voyais aucun sens à la vie et ce n’était pas vivable pour moi. Aujourd’hui je cherche ce chemin intérieur qui me relit aux autre et à moi-même a travers des méditations, des demandes, des remerciements à la vie… je crois en la science et en la spiritualité, les deux…La foi qu’il faut à un scientifique pour aller au bout de ses projets est la même qui anime la foi du croyant… merci pour ce bel article Flora !

    • De rien !
      Tu as raison, il y a l’époque où la science était bien plus incompatible avec la spiritualité, mais en effet plus on découvre et plus on se rend compte de l’immensité du monde qui nous entoure et notre insignifiance. Et puis on s’ouvre aussi à d’autres formes de spiritualité sans dogme comme le dit Ars Maëlle.
      Je comprends ce besoin de sens et je pense qu’il est un peu inné en fait. C’est pour ça que je trouve plus facile d’être croyante que l’inverse.

  4. Merci pour cet article passionnant ! Sachant que j’ai dans ma liste de brouillon un article qui devrait s’intituler un jour « catholique » 😉 . En fait c’est drôle car dans mon cas à l’inverse je ne suis plus sûre de croire à une force supérieure mais en revanche j’ai encore besoin parfois du cadre de la religion pour m’orienter. Il m’a beaucoup apporté jeune et il fait partie de mes racines en tout cas. Mais j’en reparlerai un jour plus en détail (dans quelques semaines quand même car après vous avoir avoué il y a une semaine que j’étais « riche » j’attends un peu avant de vous révéler que je suis en plus « catho » j’ai peur de perdre définitivement tout mon lectorat 🙂 !

    • Ahaha tant que tu ne nous dis pas dans la foulée que tu votes extrême droite et que tu es exilée fiscale, ça va moi je reste 😉
      Je comprends tout à fait l’attachement au coté culturel et aux valeurs chrétiennes. Pour tout te dire je pense qu’il y a beaucoup de chances que l’éducation de mes enfants s’en inspirent beaucoup.
      J’ai hâte de lire ton article 🙂

  5. Je trouve vraiment cet article très beau (et le passage sur ta conversion express à l’islam m’a fait rire, pardon :p).

    Moi je me situe entre Franfran et toi, en fait. Je crois un peu en Dieu et j’ai un peu besoin du cadre de la religion dans la vie. Mais tout de façon très soft. Je ne suis ni une bonne catholique ni une bonne croyante (je ne vais pas à la messe et je ne pense pas à Dieu tous les jours), mais j’ai besoin de faire baptiser mes enfants et il m’arrive de parler à Dieu, soit parce que je vais très mal (ou que j’ai très mal), soit parce que je suis très reconnaissante (quand je suis dans mon lit par exemple – ça pourrait être une raison en soi vu la longueur de mes journée, d’être enfin dans mon lit cf. l’heure à laquelle je poste ce commentaire – et que ma seconde fille me donne des petits coups de pieds alors que la première dort tranquillement dans sa chambre à côté). J’ai besoin que ma vie soit balisée par autre chose que du pragmatisme, et j’ai besoin de penser que quelqu’un entend ma peine ou ma joie dans toute leur intensité et leur profondeur.

    Et puis j’aime les curés (et les religieux en général mais j’ai quand même plus souvent l’occasion de croiser des curés), aussi. Je leur trouve un côté très rassurant et apaisant et (attention c’est le moment où je vire hérétique) je leur trouve aussi un côté sexy (évidemment plus s’ils sont jeunes et fringants, mais peut-être que quand j’aurai 80 ans, je trouverai aussi les curés de 80 ans sexy) :p Voilà voilà…

    Et parallèlement, j’ai du mal avec les discours anticléricaux. Déjà parce que souvent je les trouve bas, faux et vulgaires (toutes les blagues sur les curés pédophiles, par exemple… ok y’a des curés pédophiles, et puis aussi des enseignants, des militaires, des pères de famille… on trouve du mal partout, et du bien aussi, beaucoup de bien, surtout dans les lieux de culte). Et puis parce que je trouve ça moche de vouloir à tout prix ridiculiser et annihiler la quête de sens dans la vie des autres. Au nom de quoi, de la vérité ? Mais est-ce que ça existe, la vérité absolue, est-ce que ce n’est pas aussi juste un concept qu’on a inventé pour nous rassurer ?

    Voilà, merci de me faire penser ce soir… et merci pour la petite pointe de chaleur et de foi dans mon cœur de très mauvaise croyante qui a quand même l’espoir qu’il ait quelqu’un là-haut 🙂

    • Hi hi peut être que si j’avais eu un curé sexy, j’irais encore à l’église aussi ! 🙂 Je n’ai pas vraiment d’avis tranché sur le clergé. Bon je trouve ça dommage qu’on ne leur laisse pas le choix familial, mais après c’est le jeu…
      Courage pour le sommeil, encore quelques semaines et ce sera la délivrance (mais bon je ne suis pas sûre que ça améliorera la qualité de tes nuits…)

  6. Ton article est très touchant et tu décris très bien ton besoin de spiritualité au-delà de la religion.
    Pour ma part, j’ai grandi dans une famille catholique pratiquante, j’ai été très investie dans la vie de ma paroisse pendant ma jeunesse… Et puis, la vie a fait que j’ai rencontré un homme, athée convaincu, qui m’a fait réfléchir à mon rapport à la religion… J’ai évolué… A l’heure actuelle, je dirai que je suis catholique croyante, mais pas réellement pratiquante. C’est d’ailleurs pour cela que pour notre mariage nous avons décidé de ne pas le célébrer à l’Eglise. Cette décision n’a pas été très bien comprise par certains de nos proches, mais je ne voulais pas mêler ma pratique personnelle à notre histoire de couple… (Oui, l’Amoureux était prêt à célébrer un mariage religieux si c’était mon souhait).
    A l’heure actuelle, je crois en quelque chose de plus grand que l’être humain, je fais régulièrement des « prières », mais dans une pratique un peu décomplexée et non ritualisée…

    • Ah ces hommes qui nous changent 🙂 Je crois que le mien a aussi participé à ma réflexion. J’ai trouvé chez lui beaucoup de caractéristiques que je pensais spécifique aux « bons » chrétiens alors qu’il est plutôt agnostique. Je pense qu’il a en quelques sortes accélérer ma rupture avec l’église.
      Je trouve en tout cas trop mignon que ton amoureux aie voulu faire ça pour toi !

  7. J’aime beaucoup ton article. Il m’a fait pensé à un livre d’Eric-Emmanuel Schmitt : l’Evangile selon Pilate. Tu connais ? Si non, je t’encourage à le lire ! Pour ce qui est de la croyance, j’ai tendance à penser qu’il y a autant de croyances que de personnes. J’ai été élevée dans la foi catholique avec un papa en colère contre Dieu… du coup, je ne sais pas trop où me placer et ne suis même pas sûre de ce que je crois ! Mais avec tous les décès qui s’annoncent en 2017 dans ma famille, j’aimerais vraiment croire que la mort n’est pas la fin !

    • Non je ne connais pas le livre, je le lirais si jamais je tombe dessus merci 🙂
      C’est drôle mais la vie après la mort je ne suis pas sûre d’y avoir jamais cru même quand j’étais pratiquante convaincue. Je suis incapable de dire quelles sont mes croyances à ce sujet…
      Heureusement cette année tu recevras beaucoup de bonheur aussi pour compenser. En tout cas bon courage pour traverser tout ça, on est là si tu as besoin de quoi que ce soit.

  8. Super article, alors de mon côté, j’ai été élevée dans la religion catholique pratiquante. En grandissant, j’ai fais mon cheminement.
    Je crois en Dieu, je suis convaincu de son existence, je crois en les 3 religions monothéistes ( juive, chrétienne, musulmane), je pense aussi que les Hommes ont modifiés certaines choses pour le pouvoir, pour diverses raisons, je ne prends pas tout à la lettre. Je dirais que j’ai ma propre foi, que je prie régulièrement, que j’essaie d’être quelqu’un de bien. Je pense aussi que lorsqu’on est croyant, on a besoin de nourrir sa foi, car parfois on peut s’en éloigner et qu’elle nous aide à affronter les difficultés de la vie, la perte d’un être cher… Croire en Dieu donne un sens à sa vie et apporte une certaine sérénité. Pour autant, je ne fais par exemple pas confiance en l’Eglise, et je ne comprends pas trop bien le fait de se confesser à un prêtre, qui pour moi n’est pas légitime, je préfère m’adresser directement à Dieu. Et puis, je trouve anormal le fait qu’ils ne puisse pas se marier… la religion protestante par exemple me paraît plus sensée, mais je ne connais pas suffisamment les différences entre les catholiques, protestants, évangélistes…
    D’après moi, chaque religion à sa part de zones d’ombres mais il y a quand même des similitudes et elles se rejoignent sur certaines choses et c’est ce qui les rassemble que je retiens.

    • Moi aussi j’ai clairement plus d’affinités avec le protestantisme (ça se voit dans ce qu’est j’ai essayé). Je vois plus la confession comme une psychothérapie gratuite en fait, sinon tu as raison c’est plus facile de régler ces problèmes avec Dieu directement.
      C’est sûr que ma croyance gardera à jamais l’empreinte biblique donc un lien avec les religions que tu cites, mais je ne les pense pas plus dans la vérité ou plus légitime que les autres.

  9. Hé beh c’était bien éclairant comme article 🙂 C’est la première fois que je lis quelqu’un s’exprimant de telle manière sur le sujet et je trouve ta façon d’aborder ta croyance très saine. Ta réponse-question finale m’a surprise « et pourquoi pas ? » parce que c’est vrai, au fond : pourquoi pas ? Comme pour n’importe quoi d’autre, pourquoi pas ?
    Je suis officiellement catholique mais de familles non-pratiquantes et pas vraiment croyantes. Déjà, ça te donne le cadre. Puis J’ai continué mon cheminement personnel et je suis arrivée à la conclusion que je ne me reconnaissais pas dans les religions et que je ne voyais aucune utilité à croire en une entité supérieure, que ça ne m’apportait rien. Certes, je suis en phase avec certaines valeurs véhiculées par nos religions comme le partage ou le respect mais j’estime ne pas avoir besoin de croire en une entité, une force ou quoi que ce soit pour les appliquer.
    Du coup, j’ai aussi énormément de mal à comprendre (dans le sens de « ce que ça signifie ») pourquoi les gens croient en quelque chose. Et ton article vient à point pour me donner un aspect de ce pourquoi 😉

    • Hi hi contente que tu trouves ça intéressant 🙂
      La vie nous forge de façon différente, et c’est vrai qu’à la fin on n’a pas les mêmes besoins. Le plus important c’est que chacun y trouve son compte 😉

  10. je trouve ton article vraiment super, tu devrais le diffuser largement, surtout en cette période où les religions font tant parler dans le monde …
    je me retrouve un peu dans ta vision … un peu seulement, parce que finalement, en fait, je crois que je ne sais pas en quoi je crois réellement … mais je trouve ton avis vraiment intéressant … j’aime ce côté multi-religion et je trouve qu’on devrait tous sans inspirer …
    j’ai été élevée dans une famille de parents baptisés, non pratiquants, ma mère peut être croyante, mon père dégoûtée de la religion … je n’ai pas été baptisée bébé alors j’en ai fait la demande, vers l’âge de 8 ans et j’ai été baptisée à 12 ans … j’ai donc suivi tout le programme de la préparation au baptême !!! mais j’ai toujours été un peu rebelle, ne supportant pas le côté trop rigide des catholiques … alors je me suis intéressés aux Protestants (et j’ai regardé 7 à la maison – ahah).
    Aujourd’hui, je n’ai pas de religion, si ce n’est celle de l’Humanité. Je me suis mariée à la maison, et nous avons fait une cérémonie laïque. Je me suis réconciliée récemment avec le mariage à l’Eglise, lors du mariage de mon cousin qui a été marié par un diacre qui était top …
    Bref, je blablate mais ton article fait parler … 🙂

    • Merci pour ce commentaire super sympa 🙂 Je ne pensais pas que ce sujet allait intéresser les gens…
      Ahaha tu m’as fait trop rire avec 7 à la maison ! Comme quoi la représentation ça marche 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s