Flora au plat pays

La vie, les voyages et moi : les humeurs d'une serial voyageuse

Quand le coeur n’y est plus

25 Commentaires

C’est officiel je n’ai plus envie d’écrire. C’est peut-être passager, peut-être un peu le résultat d’une période assez chargée : entre la finalisation de mon manuscrit de thèse, la reprise du boulot, la découverte de l’incompatibilité de la canicule et la grossesse, l’organisation de nos futurs travaux…

Mais il se pourrait aussi que ce soit le résultat de mes cogitations sur le sens profond d’étaler sa vie sur la toile à la portée de tous et de ses possibles conséquences…

Je ne suis pas branchée réseaux sociaux, ça fait des années que je n’ai plus de compte Facebook et je commence sérieusement à me lasser d’IG que j’utilisais jusque-là exclusivement pour ma double vie sur la blogo. Je garde mon compte pour le moment mais j’ai déjà commencé à le déconnecter du blog. J’ai toujours trouvé peu d’intérêt à regarder la vie des gens passer comme une vache qui regarde les trains. Malheureusement les effets pervers qui vont avec n’épargnent pas la petite chose que je suis, et je me prends bien trop vite au jeu de vouloir partager ma vie palpitante (ou pas).

Il y a environ un an quand j’ai voulu ouvrir ce blog je trouvais la blogosphère bien différente. Je voyais surtout les avantages, comme les échanges ou l’ouverture d’esprit qu’on finit par attraper en traînant par ici. Et puis petit à petit j’ai commencé à réaliser que la tentation de se mettre en scène était bien présente. Je ne sais pas si je suis vieux jeu ou si la pudeur physique que je n’ai pas a été transformée en pudeur sociale, ça finit toujours par me mettre mal à l’aise. Peut on tenir un blog (humeur) sans parler de sa petite personne ? Là est la question…

Quoi qu’il en soit le résultat est le même, je n’arrive plus à écrire 😦 Ce n’est pourtant pas les idées qui me manquent mais je n’arrive plus à rien développer. Vous parler de ma grossesse ? Je trouve qu’elle est d’une banalité affligeante. Même des sujets super HC-compatible comme ma polydactylie, ou comment mon 11éme et 12ème doigts ligaturés à la naissance reviennent me hanter maintenant que je réalise que mes enfants pourraient être soumis au même sort, je n’arrive pas à en faire quoi que ce soit de potable. J’aurais voulu faire un bilan sur ma vie sans soutien-gorge aussi, mais il me semble plus judicieux d’attendre que mes seins commencent à fuir avant de pouvoir proclamer que « jamais je ne remettrais un soutif» ! Je pourrais aussi vous raconter comment mon mari a gagné ma reconnaissance éternelle en me proposant de devenir Papa solo pour que je puisse prendre un boulot super intéressant mais assez gourmand en déplacement (à croire que je fais exprès), mais voilà ça tient en une phrase.

Bref, je crois que je n’ai plus le cœur à ça. Les articles non lus s’accumulent aussi sur mon fil d’actus HC, commenter n’en parlons même pas…

Inutile de forcer, je crois qu’une pause s’impose. je vous prie de bien vouloir m’excuser et j’espère qu’un bon jour l’envie reviendra comme elle est partie, parce que je ne suis pas encore prête à couper le cordon. D’ici là, je vous fais de gros bisous et vous remercie pour une super année à partager avec vous.

Publicités

25 réflexions sur “Quand le coeur n’y est plus

  1. Tu vas me manquer 😦
    En attendant, prends soin de toi et de cette vie qui grandit au creux de ton ventre

  2. Oh bah non. En même temps je te comprends. La blogo peut monter ou prendre la tête. Et enceinte on est dans son cocon (normal). Reviens nous donner des news! Meme banales (et encore c’est pas le cas), elles ne le sont pas. A bientot! Prends soin de toi.

  3. Moi aussi tu vas me manquer Flora, vraiment, une de mes premières lectrice avec Ailéza et Marie qui s’éloignent aussi… snif, snif….mais en même temps, je suis comme toi en ce moment, je n’y arrive pas ! Trop de soucis et je ne me vois pas raconter tout ça. Bon, en tout cas, prends bien soi de toi et de ta grossesse….je t’embrasse fort.
    PS : Au fait, j’aime beaucoup ton écriture.

    • Merci beaucoup pour le compliment, ça me touche beaucoup surtout venant d’une pro 😉
      Si tu as envie de parler de tes soucis en privé n’hésites pas, l’écoute j’y arrive encore !
      Gros bisous

  4. C’est vrai que tu vas me manquer aussi, j’aime beaucoup tes articles qui se démarquent par leur ton plein de franchise, tu dis ce que tu penses sans artifices, sans mise en scène justement.
    Mais je comprends que parfois la place que prend la vie virtuelle peut peser, sembler un peu trop envahissante. Je n’use que très modérément des réseaux sociaux (enfin surtout instagram en fait, et encore, avec un compte privé) et parfois j’ai encore l’impression de trop m’exposer.
    J’espère quand même que l’envie d’écrire te reviendra, je serais là pour te lire avec plaisir. Et en attendant profite bien de ton ventre qui s’arrondit et de cette petite choco grenouille qui doit prendre de plus en plus de place dans vos cœurs ❤

    • Merci, j’espère que l’envie reviendra aussi. En attendant je continuerai à vous lire aussi en pointillé.
      La chocogrenouille te remercie aussi ❤

  5. Tes réflexions sur le sujet sont très intéressantes: le fait de se mettre en scène comme tu dis, est vraiment une problématique centrale lorsqu’on blogue. Je suis d’ailleurs tombée dans le piège. Après, je ne sais pas, si c’est bien ou mal. Ce que je sais, c’est que pour l’instant, la blogosphère me fait du bien. Mais pour combien de temps? Je comprends aussi ce que tu as très bien décris comme pudeur sociale. Bref, je souhaite que tu nous donnes tout de même des nouvelles, si le coeur t’en dit. Je t’embrasse ma FLora.

    • La blogosphère c’est assez addictif et ça fait beaucoup de bien en effet. Tant que tu es en paix avec ça vas y à fond, tu es sacrement douée en plus 😉
      Des bécots ^^

  6. Oh, bah tu va me manquer. Mais la grossesse est aussi un état particulier et il est important que tu puisses te recentrer sur toi-même.
    De toute manière, je vois pas l’intérêt de se forcer à écrire juste pour écrire.
    Et puis si tu reviens, ton article sur ta vie sans soutien-gorge m’intéresse. Et ton mari est en or pour sa proposition de s’occuper de votre enfant.
    Profite de ta bulle.

    • Merci ! tu as sans doute raison, mon neurone unique restant est peut être déjà saturé par autre chose !
      Je note pour le bilan soutien-gorge, et oui mon mari est génial 🙂

  7. Peut-être que c’est la fatigue, aussi ? Etre enceinte et continuer à avoir une vie à peu près normale, c’est déjà un challenge en soi. Et quand on met son énergie à donner le change en face du monde entier, on évite de la dépenser à des choses non nécessaires, comme le blog. Je connais en tout cas beaucoup de gens (dont moi) qui ont un peu abandonné leur blog le temps de leur grossesse. Prends bien soin de vous ❤ N'empêche que ça m'aurait intéressée, moi, cette histoire de polydactylie 😉

    (Et sinon le ras-le-bol du blog, de l'affichage public, je l'ai aussi parfois… Pour tout te dire, j'ai même un article d'adieu dans mes brouillons… et même si l'envie d'écrire est un peu revenue, j'envisage toujours de le poster un jour…)

    • C’est possible que ce soit la fatigue, mais en même temps je crois qu’on a signé pour quelques années de fatigue là…
      On verra comment tout ça évolue… et pour la polydactylie tout est dit ou presque, je suis une alien 😉

      J’espère que cet article attendra encore un peu, ta plume est précieuse pour beaucoup.

  8. En fait à vous lire, j’ai l’impression que l’on traverse les mêmes états de blogueuses.

  9. J’ai fermé 2 blogs, 2 comptes Facebook, 1 compte Twitter et 2 comptes Instagram … Je sais que je finirai par disparaître à un moment donné car c’est ainsi j’arrive inévitablement à saturation et je préfère m’écouter que d’écrire pour écrire … je te souhaite une bonne continuation et une belle fin de grossesse surtout ! Reviens pour toi et pas pour nous : toi seule sait si il faut continuer ou pas 😉

  10. J’aimais bien suivre ton blog, mais je comprends tout à fait cette envie de ne pas tout raconter. Bonne fin de grossesse, j’espère quand même pouvoir avoir de tes nouvelles d’une façon ou d’une autre !

  11. Comme les autres je regrette bien sur ta décision. Après comme Sandra j en suis aussi à mon quatrième blog alors je comprends ton besoin et je me dis qu il ne sera peut etre pas éternel (j espère en tout cas 😉 ). J aurais quand meme aimer en savoir plus sur tes réflexions sur cette question de la mise en scene notamment. Tu n as pas l impression qu on est toujours un peu dans la mise en scène ? Je n ai pas l impression de l etre davantage sur mon blog qu au travail par exemple… Bonne continuation en tout cas !

    • Je suis convaincue que c’est passager aussi, c’est un peu pour ça que je ne ferme pas encore la boutique 😉
      Tu as raison pour la mise en scène mais, contrairement au travail, sur la toile on contrôle beaucoup moins avec qui on veut partager quoi c’est ça qui m’embête (control freak un jour…). Je ne suis pas prête à passer le cap du blog privé ou blog le moins personnel possible mais je me questionne beaucoup dans ce sens.

  12. 😢 J’ai toujours un pincement au coeur quand une personne que je suis ralentit ou arrête ses activités. J’ai l’impression de perdre un « ami »…
    J’espère vraiment que ça ne sera que passager !

    • Mais tu ne me perds pas, tu sais où me trouver 😉 Tiens je vais envoyer un petit message pour ce petit resto en août ^^
      je crois que ça finira par passer, je vois déjà du mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s