Flora au plat pays

La vie, les voyages et moi : les humeurs d'une serial voyageuse

No bra pendant la grossesse

33 Commentaires

Le « no bra » n’est plus à présenter tellement il a envahi la blogosphère de partout, mais au cas où tu ne le saurais pas il s’agit de choisir de vivre sans soutien-gorge. Pour ma part j’ai rejoins le mouvement il y a un peu moins de deux ans, je vous en avais parlé ici. Mon retour d’expérience n’est que positif ! Je ne peux pas vraiment vous soutenir que mes seins ce sont redressés comme on peut le lire à certains endroits mais ils ne sont certainement pas tombés. Enfin ça s’était avant la grossesse… 

J’ai une poitrine que je considère généreuse, selon mon cher Paul elle serait plutôt moyenne. Mes seins ont commencé à pousser assez tard (vers 18 ans) mais ne se sont jamais arrêté depuis. Il parait que je devrais me sentir chanceuse mais concrètement ça a certainement un rapport avec ma prise de poids qui n’est allé qu’en augmentant aussi… Bref, sur les 10 dernières années je suis passée d’un discret A vers un bon C (la moyenne française apparemment) dans lequel je me sentais bien sexy. Puis j’ai basculé au D et j’ai commencé à trouver ma poitrine trop imposante à mon goût (je vous rappelle que je suis petite de taille). J’ai continué à mettre des bonnets C avec un plus grand tour de poitrine parce que je trouvais le D vraiment imposant, inutile de vous dire que ce n’était pas très confortable (quelle idée de vouloir rendre les gros soutifs encore plus gros en apparence ?)

Le soutif est donc devenu un sujet sensible dans ma vie et j’avais du mal à soutenir les coups d’œils plus ou moins discrets dès que j’avais un décolleté. Et puis j’ai découvert la blogosphère et des tas de filles qui disaient merde à ce bout de tissus que j’étais venue à détester. L’idée m’a semblé alléchante dès le départ mais j’avais quelques réserves par rapport à la taille de mes seins. Finalement, profitant de l’hiver et des couches multiples je n’avais pas grand chose à perdre à essayer 🙂

Ô joie ô délivrance ! Il ne m’a pas fallu longtemps pour apprécier ce sentiment de liberté. Je préférais beaucoup mes seins dans leur état naturel. Oui la forme n’était pas ce que les magazines considèrent comme parfait mais c’était plus léger à porter et le rendu bien moins vulgaire ( et oui mes seins n’ont pas naturellement l’option « push-up »). Je ne vais pas vous mentir, au début je ne me sentais pas super à l’aise de voir mes tétons qui pointent mais j’ai vite trouvé le compromis débardeur quand il ne faisait pas très chaud. J’ai aussi commencé à remarquer que j’avais moins de tiraillements dans le bas du dos. Je dis souvent que c’est parce que mon gros popotin a enfin un contre poids 🙂

Le vrai problème est venu en été quand porter deux couches n’était pas possible. J’ai dû me faire violence pour sortir en t-shirt seulement et je sais que j’ai mis mon mari à rude épreuve aussi ! Pour finir j’ai réalisé que mes tétons qui pointaient avaient l’air de moins retenir l’attention qu’un décolleté avec soutien-gorge. Ce fut la vraie révélation, celle qui m’a fait vidé mon tiroir de soutif à la poubelle. Je continue à mettre un débardeur quand je peux, spécialement pour éviter à mes tétons un contact prolongé avec des tissus synthétiques, mais je n’ai plus peur de sortir en t-shirt ou petite robe sans rien en dessous.

dav

Le seul rescapé du tri pour cause de nostalgie mariage

Et puis la grossesse s’est invitée à la partie ! Au début je trouvais le no bra pratique parce que je ne me souciais que très peu de la taille de mes seins qui changeait. Je crois que j’ai bien dû prendre un bonnet ou même deux en plus entre le premier trimestre et récemment ( oui c’est injuste, plus on a et plus on reçoit). Mais ces derniers temps je commence à me demander si je ne suis pas en train de titiller les limites et peut être de trop mettre la pression sur les ligaments qui soutiennent mes seins.

Depuis quelques jours maintenant, mes seins sont devenus tellement lourds que c’est leur inconfort qui m’empêche de dormir et non celui de mon ventre qui commence à pas mal sortir aussi (ça et les 4 pauses pipis bien entendu). Pour la nuit j’ai résolu le problème avec des nuisettes qui soutiennent un minimum et même si c’est supportable la journée, je commence à me poser des questions. Je ne suis qu’à 20 SA, j’ai encore la moitié de la grossesse à faire et je ne sais pas si mes ligaments sont capables de compenser ce poids soudain qui en plus ne va pas aller en s’améliorant… Depuis quelques semaines déjà mes seins ne passent plus le test du stylo (mais si tu sais : pour vérifier que les seins tiennent bien tu glisses un stylo dessous, si il tombe bingo, si le sein le retient c’est qu’il prend appui sur le torse). Gravity is a bitc* !

J’ai désespérément cherché les témoignages des femmes enceintes qui ne portent pas de soutiens et ne trouvant rien de consistant je me tourne vers vous pour des conseils. Je n’ai pas du tout envie de me remettre à en porter, rien que d’y penser ça me crispe… mais je n’ai pas envie de me retrouver avec des chaussettes à la place des seins non plus ! D’autre part je ne sais pas si je veux être la pionnière du flux instinctif de lait maternel, du coup je me fais un peu à l’idée de peut être devoir en porter pendant l’allaitement.

Si je dois de toute façon investir dans des soutien-gorges d’allaitement ça change vraiment beaucoup de commencer à les mettre maintenant ou dans 4 mois ? Mais comment suis-je sensée deviner de quelle taille seront mes seins d’ici 4 mois ? Et puis mes seins ne vont elles pas devenir des chaussettes dans tous les cas (comprendre avec ou sans soutif) ? et pour finir comment je vais faire pour assumer mes seins que je trouve déjà énorme (cette fois même Paul est d’accord) avec du tissus en plus ? Quoi que c’est quand même mieux camouflé à coté du gros ventre 😉

Tu l’auras compris je me pose beaucoup de questions. Tellement que ça m’a fait dépasser ma non envie d’écrire le temps de faire cet article brouillon. Ce serait dommage de ne pas profiter de vos expériences maternelles. Qu’en pensez vous ?

Publicités

33 réflexions sur “No bra pendant la grossesse

  1. Je fais partie de la team soutif. Je n’ai jamais trouvé désagréables d’en porter et je ne m’imagine pas sans. Néanmoins j’ai quelques attentes vis à vis d’eux. Pour la grossesse, je te conseille d’acheter des soutien-gorge de grossesse et non d’allaitement. Ils sont dans des matières extensibles. J’en ai choisi sans armature ni rembourrage (ça ne rajoute pas de volume !) et ils m’ont fait mes 3 grossesses. En cas de fuite de colostrum, ils sont bien utiles aussi ! Je te recommande la marque Anita. Pour l’allaitement, j’ai essayé d’en trouvé sans rembourrage aussi mais je trouve que c’est moins pratiques. Par contre, toujours sans armature !

    • Je trouve que même sans rembourrage, le fait de « ramasser » les seins dans le bonnet leur donne une apparence plus volumineuse… Merci pour les suggestions, je vais aller jeter un coup d’oeil 🙂

  2. Avant d’entrer dans le vid du sujet, ça me plait de te retrouver avec cette article ! Moi question soutif, je ne trouve jamais mon bonheur, ça me gratte, ça me pique, l’armature fini par sortir et me blesser, en gros le soutif me gène, c’est comme les montres et un peu les chaussettes. donc depuis que j’ai lu ton dernier article sur le sujet, j’en mets de moins en moins mais j’avoue que j’ai du mal à m »habiter au téton qui pointe…En fait il ne me reste plus qu’un soutif car j’ai jeté tous les autres… je me sens une handicapée des soutifs… et je te dis pas lorsque , comme je l’ai fait quelque fois, j’ai voulu entrer dans une cabine d’essayage pour en essayer quelques uns…Grrrrrrrrrr, j’avais limite les larmes au yeux. Bon, pour la grossesse, ma belle, c’était y’a trop longtemps, j’ai oublié mais je crois qu’a l’époque javais moins de problème avec les soutifs même si mes seins étaient énormes !

  3. Normalement la taille de la poitrine après l’accouchement (en cas d’allaitement), c’est une voire deux tailles au dessus de la taille au 7-8 e mois. Donc il faut attendre un peu…

    • Oh punaise ! Je viens de faire une mesure pour le « fun » et je suis déjà au 100F… si avec un peu de chance mes seins se calment d’ici le 8e mois je dois donc me préparer mentalement à au moins atteindre le G !!! Quelque chose me dit que même si je décide d’en mettre je vais galérer à trouver ce qu’il me faut 😦

  4. Ton article est très intéressant ! Je fais partie de la team « no-bra » à temps partiel… Je m’explique : avant la grossesse (et au début de celle-ci) je ne portais plus de soutien-gorges à la maison et le week-end (et en vacances…), bref, j’avais un peu peur que ça se voit au travail !
    Pendant la grossesse, ma poitrine a évolué, les premiers mois, j’ai juste investi dans 2 nouveaux (jolis), puis ils ont commencé à être trop petits eux aussi. Du coup, j’ai cessé d’en mettre. Par contre, j’avais acheté des brassières souples pour le confort… Je ne supportais plus le contact de certains tissus sur mes têtons (oui tu sauras tout !). Avec l’allaitement, j’ai tenté sans soutien-gorges, mais cette fichue sensibilité est restée ! Du coup, j’ai investi dans 2 soutiens-gorges d’allaitement sans armatures. Par contre, je les acheté après l’accouchement pour voir si ça me convenait sans et être sure de mon tour de poitrine… Comme Camomille, je te conseille les sans armatures, c’est plus souple et plus confortable (et en cas d’allaitement, ça évite les engorgements).

    • L’idée de brassière commence à me séduire. Je retiens que c’est donc possible de s’en sortir et j’aime l’idée de tester l’allaitement sans avant d’investir. Merci pour les idées 🙂

  5. Je crois qu’on doit avoir le même problème de volume 😉 Avant la grossesse je faisais un bon 90C et ça m’allait très bien. Pendant la grossesse je suis passée au D, puis au E les 6 premiers mois de l’allaitement. Puis je suis revenue au D et j’y suis toujours. Je pense qu’en perdant mes derniers kilos de grossesse je reviendrais sans doute à mon bonnet de départ, encore faut il les perdre ces fichus kilos…
    Coté soutien-gorge je l’enlève à la maison la plupart du temps mais dès que je m’active vraiment j’ai du mal avec la sensation de ballotement. Je suis donc plutôt adepte des soutien-gorges à armature (j’ai d’ailleurs eu du mal a en trouver pour l’allaitement) mais si tu veux un soutien sans trop d’entrave je pense que les brassières sont en effet un bon compromis !

    • C’est drôle, en temps normal le ballottement je ne le sens même pas ! j’ai déjà testé le footing sans soutien et ça ne me dérangeait pas non plus. J’ai même fait un cours de danse sans mais je crois que ça perturbais le prof… XD
      La prochaine fois que je vais dans un magasin spécialisé je vais essayer de voir ce que représentent les brassières en vrai.

  6. Ah, j’aimerai bien me passer de soutif mais je n’ose pas encore franchir le pas à temps complet. Par contre je suis passé aux soutif sans armatures.
    J’ai deux robes d’été que je peux porter sans soutif et c’est le pied mais pas simple d’en trouver car j’aime pas quand j’ai les tétons qui pointe et j’aime avoir un peu de soutien malgré ma petite poitrine.
    Enfin cet hivers j’ai testé sans soutif avec un débardeur, c’est pas mal mais je suis pas encore complètement à l’aise. J’avance doucement mais surement.
    Sinon, je te conseille les brassières. J’avais des brassière d’allaitement et je trouvais que c’était un très bon compromis 🙂

    • Il faut y aller à ton rythme, j’ai aussi fait par pallier et j’ai eu besoin de plusieurs déclics pour arrêter complètement. Dis toi que les tétons on en voit constamment chez les hommes, et il n’y a pas de raison que ce soit plus choquant chez toi 😉
      J’irai étudier la question des brassières sans faute, merci 🙂

  7. Ca me fait tres plaisir de te relire 🙂 … Du coup, juste pour te faire un petit coucou car je ne pourrai pas t’aider. Je fais partie de celles que les billets « no bra » plongent dans des abimes de perplexite… J’aime tellement mes soutifs, personnellement, que je dors avec des brassieres 😀 (Il faut de tout pour faire un monde, hein…)
    J’en profite juste pour confirmer que les soutifs sans armatures sont bien plus confortables pour l’allaitement.
    Une belle suite de grossesse a toi 🙂

    • Tu peux m’aider au contraire ! Il me semble que tu n’as pas une petite poitrine non plus (oui je mate tes seins 😀 ), du coup j’aimerais bien savoir si ils sont ou pas descendu d’un clan quand est venu les lourdeurs de la grossesse avec le soutien intensif ?
      Sinon je suis d’accord qu’il faut de tout pour faire un monde 😉

      • Bien observe, oui, la nature m’a tres genereusement dotee 😉 …
        … Alors oui, concretement, mes seins sont aujourd’hui descendus d’un cran par rapport a « avant ». Peut-etre de deux meme… Mais je ne pense pas que ce soit la faute a la premiere grossesse… J’attribuerai surtout ca a des prises et pertes de poids successives (trois grossesses en cinq ans, soyons clairs, ca affecte physiquement).
        En meme temps, je ne regrette rien, car mes seins ont beaucoup servi, avec presque six ans d’allaitement continu au compteur… (Je ne l’evoque jamais car c’est un sujet sensible et qui prete facilement a des prises de position agressives, je trouve…) Du coup, oui, il y a eu descente, mais je considere que ma poitrine a le droit a un peu de repos bien merite 😀
        (PS: Du coup si tu as des questions allaitement pour le coup, n’hesite pas, maintenant ou n’importe quand 🙂 )

  8. Alors moi j’ai des petits seins… Et grossesse ou pas grossesse, allaitement ou pas allaitement, ils n’ont pas bougé ! Bref, on s’en fout mais tout ça pour dire que pour ma grossesse et mon allaitement j’avais acheté des brassières d’allaitement intégrées à des débardeurs d’allaitement. Tellement pratique et confortable !!!

    • Ma belle sœur est pareil et franchement j’aurais bien pris l’option » seins qui ne bougent pas » si j’avais pu (même si quelque part je préfère que mon gras de grossesse soit stocké là plutôt que dans mon double menton…)
      Des débardeurs d’allaitement ?! Je cours voir ça !

      • Haha mon gras de grossesse s’est exclusivement porté pour mon petit bout (- y en a combien là dedans ? -12 ! connasse…).
        J’ai acheté les miens à New Look. Ils vont jusqu’au 48 mais je doute que ton bonnet F s’y sente à l’aise. A tester, ils coûtent 10e, 100% coton, sans armature, juste un élastique brassière sous les sein pour le minimum syndical du maintien. Et il y a forcément d’autres marques !

  9. Je fais partie de ces filles qui n’ont pas de poitrine et pourraient donc se passer de soutien gorge easy.
    Sauf que je me sers de mon soutien gorge pour la gonfler un peu. À mon grand désespoir je n’ai même pas gagné une taille avec la grossesse et pas plus avec l’allaitement.
    Du coup j’ai passé la majeure partie de mon temps sans soutif ces deniers mois. En gros quand je sortais c’était débardeur d’allaitement !!! Et sinon je mets des brassières d’allaitement en ce moment mais uniquement pour sortir et mettre mes tenues d’avant grossesse.

    • Je pensais à un de tes posts en disant que c’était injuste 😉
      Tu les as trouvé où tes débardeurs d’allaitement ? Je viens de regarder sur le site de new look (que propose Chachou plus haut et je n’ai pas trouvé). J’ai l’impression que ça me conviendrait peut être mieux que les brassières.

  10. Je ne me souvenais plus que tu étais passée du côté des sans-soutif ! Yay !

    Je ne peux pas contribuer pour la grossesse, mais pour après, une astuce pour les tétons : tu peux aussi tricher en mettant non pas un débardeur, mais un débardeur crop top sous tes tee-shirts : cela représente à peu près la même quantité de tissu qu’un soutif sans oppresser, mais ton ventre est au frais et tes tétons cachés. Je suis frileuse donc superposer débardeur et tee-shirt fin ne me dérange pas, mais quand il fait vraiment chaud, le crop top est la solution. C’est la mode en ce moment et on en trouve plein chez les marques de p’tites jeunettes, sinon un coup de ciseaux dans un débardeur et hop !

    PS cette année c’est à mon tour de passer du côté des yétis, cf ton billet des 30 ans. Pas toujours simple à assumer mais c’est amusant de mettre un pied dans la fourmilière des attentes vis-à-vis du corps féminin en été :p

    • Merci pour l’astuce crop top, moi je m’en passe bien mais ça peut sans doute servir à Claire par exemple 🙂

      Ah le mode yéti ! les hormones ont fait des ravages de ce côté là aussi ( une infection ces hormones !). L’été dernier c’était facile parce que grâce à mes années d’épilation à la cire j’avais des poils super fins et plutôt clairsemé. Mais cette année les hormones s’en sont mêlés et j’ai vraiment des jambes de yéti ! Perso je m’en fous un peu mais je remarque des regards de travers et mon mari qui se vexe pour deux 😁 Et encore moi je n’ai que les jambes et les bras, j’ai encore un régime cire plus ou moins laxiste pour le reste. J’ai cru comprendre que tu avais banni complètement l’épilation ?

  11. Depuis ma première grosses, je suis incapable de porter des soutifs à armature. Comme j’ai allaité un an, j’ai porté pendant tout ce temps des brassières d’allaitement de la marque Medela. Et depuis l’arrêt de l’allaitement, je ne porte plus que des brassières normales (et parfois rien, mais l’été j’ai un peu plus de mal). Je suis de nouveau enceinte et je compte continuer comme ça pour l’instant.

  12. Je n’ai pas lu les autres commentaires (donc je répète peut-être) : je ne supportais pas les soutifs pendant mon premier trimestre, c’était pas possible, je me sentais mal et mes seins avaient grossi mais aussi étaient plus fermes et tenaient très bien tout seuls… C’était le top
    Depuis, la gravité a repris ses droits, ils sont retombés un peu et comme ils sont toujours plus gros, je découvre le fait qu’ils peuvent toucher en dessous, ce n’est pas agréable.
    J’ai acheté des soutien-gorges d’allaitement sans armature mais ce que je préfère c’est les débardeurs de grossesse et allaitement de H&M il une espèce de brassière intégrée et c’est bien plus agréable qu’un soutif et ça soutient un peu, donc c’est une piste 🙂

    • Je compatis pour les seins qui collent à la peau et transpirent 😥
      J’ai commandé 4 débardeurs H&M, je devrais les récupérer demain, j’espère que ça marchera pour moi aussi 😊

  13. Je viens apporter ma toute petite pierre au débat pour te dire que, lorsque tu auras ta montée de lait (si tu souhaites allaiter bien sûr) je te conseille quand même la première semaine de « contenir » légèrement ta poitrine. Pour ça les débardeurs h&m, les brassières ou les soutifs d’allaitement sans armatures me semblent parfait ! Parce que pour être du style « surproduction de lait » si je me passe de soutiens gorge presque tout le temps en ce moment c’est nécessaire pour moi pour éviter le surplus et les engorgements… après je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas ? Mais même ma sage-femme me l’a conseillé.

    • Merci pour ta pierre ! 🙂
      J’ai déjà acheté des débardeurs mais je ne les ai pas encore testé pour le moment. Je les garderais peut être bien pour ma montée de lait vu que les brassières que je teste depuis une semaine soulage bien la lourdeur de ma poitrine mais mon mal de dos est revenu. Comme je ne pense pas que ce soit une coïncidence, je vais sans doute retourner à la case départ et attendre sagement la fameuse montée de lait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s